Des vacances de rêve - Ballade au marché - 22



Dimanche 20 août 2006

Ce matin, nous avons décidé d’aller faire un tour au marché avec les enfants. Christian veut regarder s’il trouve quelque chose pour le bébé d’une amie qui vient d’accoucher, et moi je compte bien ramener aussi quelque chose pour la petite Louise.

Nous prenons un petit déjeuner rapide, puis une fois prêt, tout le monde embarque dans la voiture. Fabien fait la tête, il a décidé de ne pas venir avec et de rester à la villa. Ce n’est pas plus mal, ça évitera d’entendre ses jérémiades pour une fois. De mon côté, j’ai mis l’attelle, même si elle me tient chaud, mon bras est tout de même bien maintenu, et un peu protégé. Je ne suis pas trop rassurée, il risque d’y avoir foule, mais Gaetan sera mon garde du corps et fera attention à ce que personne ne me cogne involontairement.

Arrivé à Pallafrugel, nous cherchons un peu pour trouver une place pour se garer. Il y a déjà pas mal de monde, et il est à peine 10 heures ! Enfin nous trouvons une place, à moitié sur la route, mais bon apparemment tout le monde fait pareil, alors ça ne devrait pas poser de problème.

Le marché est très grand, et il y a de quoi voir ! Des stands d’habits, de jouets pour enfants, un immense hall où l’on trouve toutes sortes de poissons et fruits de mer frais du matin, un autre hall avec charcuteries et fromages…

Un peu plus loin, tout au long des rues, des stands de légumes, de fruits. Comme j’adore les tomates, et je ne sais pas s’il en reste à la villa, nous en achetons quelques-unes. Au stand suivant, le vendeur nous fait goûter une espèce de melon d’Espagne. Le goût est entre la pastèque et le melon orange classique. C’est excellent ! Amanda et Gaetan aiment aussi. Nous en prendrons au retour, nous n'allons tout de même pas le trimballer tout le long du marché.

Un peu plus loin, un stand avec "tout ce qu’il faut pour les cheveux" : des barrettes, des pinces, des peignes, des brosses, etc. Amanda s’extasie devant des mini-pinces. Je lui demande si elle en voudrait, ses yeux s’illuminent, elle me dit "Oui j’aimerai bien", avec un immense sourire. Dur de résister, je l’aide à choisir les petites pinces, puis je paye. Elle me remercie avec un gros bisou.

Nous continuons notre ballade, un stand d’habits pour bébés, chouette ! Je farfouille un peu, et je tombe sur une tenue adorable : blanche et rose, un haut à bretelles et une petite jupette, et en diagonale, juste un mot brodé en rose : "Princesse". Il est trop mignon cet ensemble, mais j’hésite un peu quand même, c’est très léger, elle risque de ne pas pouvoir le porter longtemps. Je repère le stand, de toute façon nous repasserons par ici pour revenir, si je ne trouve rien d’autre je l’achèterai.

Nous poursuivons encore. Christian me dit qu’il lui faut un carnet pour Amanda. Tiens c’est nouveau ça, il ne m’en avait pas parlé. Je comprends mieux quand il m'explique : c'est la mamie qui a décidé, pour qu'Amanda puisse dessiner. Ah et bien si la mamie l'a dit... Un tabac, nous devrions trouver ça ici : oui ils en ont, Amanda est contente. Nous ressortons, à côté une boutique de vêtements pour enfants. Je rentre y jeter un coup d’œil. C’est mignonnnnnnnn mais wowwww c’est un peu cher dis donc !!! En fait non, finalement ça va, ce sont les habits exposés qui sont un peu chéros, en farfouillant, je trouve des choses plus abordables. Je finis par trouver un petit jean, ainsi qu’un tee-shirt et un petit gilet blanc et mauve, ça fait un petit ensemble bien sympathique !!! Adjugé vendu, j’achète. La vendeuse m’emballe le tout. Christian a pris un ensemble en velours… et il paye le prix fort ! Remarque c’est son problème, et ses sous lol.

Il est bientôt midi, nous retournons vers le marché, en direction de la voiture. Au passage, nous nous arrêtons dans les halls, acheter un peu de charcuterie, et du fromage. Christian aimerait acheter des calamars, mais il hésite. Ce n’est pas moi qui lui préparerai, je ne sais pas comment on fait cuire ces bestioles ! Il finit par laisser tomber.

Nous nous arrêtons encore pour acheter le melon comme prévu, puis nous retournons enfin à la voiture. Il est temps, je commence à avoir vraiment mal à nouveau, j’ai besoin de m’asseoir.

De retour à la villa, nous montons nos courses. Amanda toute contente dit "Mamie on a ramené du melon". Et la mère réplique aussi sec "J’aime pas ça". Pffffffffff quelle c…., il n'y a pas qu’elle ici ! Nous rangeons le reste des courses, pendant qu’elle continue de râler. Ca faisait longtemps… La journée va être longue j’ai l’impression…

Nous passons à table, tiens elle râle encore, après son mari cette fois, il en prend plein la tête le pauvre.

Après le repas, je n'ai aucune envie de bouger. Mon bras et mon épaule me font mal. Nous allons donc rester tranquillement à la villa, après-midi repos. Je descends me changer, et remonte en maillot de bain, avec un livre à la main. Christian s’amuse dans la piscine avec les enfants. Je somnole un peu sur ma chaise longue. J’ai enlevé mon gilet orthopédique, il fait trop chaud en plein soleil sinon, et comme je ne bouge pas, il n'y a pas de risque pour ma fracture.

Un peu plus tard dans l’après-midi, des amis des parents débarquent. Ils me disent bonjour, je leur réponds, mais je reste sur ma chaise longue, après tout je ne les connais pas, et personne ne me propose de me joindre à eux… Je préfère rester où je suis, je ne saurai de toute façon pas quoi leur raconter ! Je tends l’oreille quand même de temps en temps, et entends quelques bribes de conversation, mais rien qui ne m’intéresse. Je me replonge donc dans mon livre…

Tiens, c’est de moi qu’ils discutent ? Christian est sorti de l’eau et les a rejoints, pour boire un coup. Très sympa de me proposer quelque chose aussi… Sans commentaires. Oui, c’est bien de moi qu’il est question apparemment… Je tends un peu plus l’oreille, après tout cela me concerne ! J’aurai mieux fait de m’abstenir… C’est bien de mon accident dont il est question, et l’une des amies (je suppose qu’elle est médecin !!!!!) se permet soudain une réflexion à mon sujet "Ce n'est pas possible qu’elle ait la clavicule cassée, elle ne se promènerait pas comme ça sinon". Ca m’énerve, mais elle se prend pour qui cette conne ????!!!!!! Et mon bras tout bleu et gonflé, elle ne le voit pas ??!! Ce n’est pas parce que j’ai enlevé ma coquille que tout va bien ! Et Christian qui écoute en riant, sans rien dire ! Ca me saoule, je prends mes affaires, mon livre et ma serviette, et je descends sans rien dire. Si je l’ouvre, ça risque de dégénérer, alors je préfère me taire et partir.

J’en ai un peu ma claque, je pensais que les tensions étaient terminées, mais non, ce n’était qu’un répit. J’ai une grosse boule dans l’estomac à nouveau, j’ai les yeux qui me piquent, mais qu’est-ce que je fais-là ! Au milieu de tous ces gens que je ne connais pas, et qui se permettent malgré tout de porter un jugement sur moi. Mon envie de rentrer chez moi revient au galop, si seulement je pouvais prendre la voiture et partir, loin, très loin, rentrer chez moi, retrouver ma soeur, mon matou, mes ami(e)s du net. Au moins avec eux, j’ai droit à un peu de compassion, alors qu’ici… Et l’homme qui dit m’aimer n’est même pas capable de me défendre un peu. Je me demande de plus en plus ce que je fais avec lui. J’aurai dû suivre mon instinct, et rester chez moi, au lieu de me laisser convaincre. J’en ai vraiment ma claque. Dès demain, je vais appeler pour le rapatriement, j’espère que ça va marcher, et rapidement, je n'ai pas envie d’attendre encore une semaine pour rentrer. Je serai bien mieux chez moi qu’ici !!

Je finis par m’assoupir un peu. En fin d’après-midi, Christian descend, et me réveille. Il me demande pourquoi je n’ai rien dit quand je suis descendue. Je lui réponds sèchement '"A cause des remarques à la con des amis de tes parents, ils sont médecins ou quoi ?". Il fait l’étonné, ne comprends pas. Je lui rapporte donc ce que j’ai entendu, en rajoutant qu’il n’avait pas bronché pour me défendre… Il me répond qu’il n’avait pas entendu, et que de toute façon ce n’était pas bien grave. Bien sûr, rien n’est grave, je vais mal mais ce n’est pas important non plus…

Les parents sont partis avec leurs amis, je ne sais où. Christian me demande si ça me dit d’aller manger au self pas loin. Pourquoi pas. De toute façon je ne vais pas leur faire la popote !!!! Il m’aide à m’habiller et me préparer, puis, avec les trois enfants, nous grimpons dans la voiture direction le self.

Il y a du choix, mais rien qui ne me tente vraiment. Je finis par me décider pour du poisson. Nous nous installons à table pour manger. Bof bof, ce n’est vraiment pas génial. Et cher en plus je trouve, par rapport à ce que nous avons dans l’assiette. Gaetan, comme à son habitude (à croire que ses parents l’ont éduqué comme ça !) prend le plat le plus cher, avec entrée et dessert en plus. Heuuu d'accord il a 13 ans, il est en pleine croissance, mais il ne faudrait pas le mettre un peu au régime ? A lui tout seul, il mange pratiquement plus que moi et Christian ensemble ! Il vaut mieux l’inviter au cinéma qu’au restaurant je crois, cela revient moins cher !

J’ai laissé la moitié dans l’assiette, Fabien et Amanda également, je crois que nous ne reviendrons pas ici !

Le repas terminé, nous retournons à la villa. Les enfants montent se coucher, et j’en fais de même, je suis crevée, et j’ai mal partout, dure journée. Je lis un peu avant de m’endormir.

A suivre...

 

Kelya – 1er novembre 2006

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

                                          CopyrightFrance.com

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site