Des vacances de rêve - EPILOGUE - 29



Dimanche 27 août 2006

Réveil assez tardif, puis repas rapide. Christian m’a ramené chez moi en début d’après-midi. Il m’a aidé à monter les valises et les courses, puis à ranger les provisions. Je lui ai demandé de m’aider à me déshabiller, pour pouvoir prendre un bain. Le piedddddddd wouaaaaaa ça m’a fait un bien fou. Ensuite, il est rentré chez lui, me laissant seule… Il a tout de même précisé qu’il essayerait de passer courant de semaine, pour me voir, et m’aider.

Ce soir-là, j’ai pris double dose de cachets. J’ai vu des petits éléphants roses, mais j’ai pu dormir un peu, enfin seule, dans mon lit, sans personne pour m’empêcher de dormir, personne qui ronfle, personne qui ne me critique, ou m’ignore.

Courant de la semaine, j’ai retrouvé mes ami(e)s sur le net, j’ai passé quelques coups de fil, pour donner de mes nouvelles, et ma petite sœur m’a ramené mon matou. Il m’a fait la fête en arrivant, au moins un qui était content de me voir, et qui ne faisait pas semblant en plus ! J’ai beaucoup discuté avec ma petite soeur, je lui ai raconté mes déboires, elle n’en revenait pas. Je lui ai aussi donné son cadeau, je crois que ça lui a fait plaisir.

Finalement, la semaine a passé… et je n’ai pas vu le bout du nez de Christian ! Bizarrement, il avait pleins de choses à faire : la rentrée à préparer, les enfants dont il fallait s’occuper (pourtant, AVANT, il trouvait moyen de venir me voir, malgré les enfants…). Au moment où j’avais le plus besoin de lui, il m’a laissé tomber. Il aurait tout aussi bien pu me proposer de rester chez lui quelques jours, le temps que je récupère un peu, mais non, il n’y a même pas pensé… Je crois que je le gênais, tout simplement. Il a dû me trouver chiante, emmerdeuse, pleurnicheuse, et je ne sais quoi encore (d’ailleurs, c’est ce qu’il m’a dit plus tard, quand on a eu une discussion un peu vive : je ne faisais que me plaindre d’après lui…). Enfin bref, il m’a ramené chez moi, comme un objet qu’on dépose à bon port, et dont on ne s’occupe plus après.

Je l’ai eu sur Msn tout de même, courant de la semaine. Il me racontait ses soucis : son chat qu’il a dû emmener chez le vétérinaire, lui qui était malade (le pauvre il tousse !), son compte en banque qui va mal (le mien va très bien, surtout après tous les frais médicaux –et bien sûr non remboursés- que j’ai eu). Son autre préoccupation importante : est-ce que j’avais mis les photos des vacances sur le pc, pour pouvoir lui envoyer ? Oui bien sûr, c’était ma priorité !

Vendredi soir, ma petite soeur est revenue chez moi, pour faire mes courses (heureusement qu’elle était là, elle ! au moins quelqu’un sur qui compter). Je lui ai parlé de l’attitude de Christian depuis le retour, elle n’en revenait pas, et ne comprenait pas non plus.

Samedi début d’après-midi, j’ai eu Christian sur Msn à nouveau (je n’avais pas réussi à le joindre le soir précédent !). Et là, il m’apprend qu’il est sorti en boîte la veille ! Le comble !!!!! Je croyais que je ne lisais pas bien. Il m’explique qu’une de ses amies a débarqué, avec tout un groupe, pour fêter son départ en Italie. Et après, ils sont partis finir la soirée en boîte de nuit… Et les enfants ??? Pas de souci, ils dormaient à minuit quand il est parti… J’étais sciée. Il ne peut pas venir me voir, à cause des enfants, mais sortir en boîte de nuit il peut ???? Mais il se fout de qui !!!!!!!! Le ton monte un peu, il change de sujet, redemande pour les photos. Pfff décidément. Puis il me parle du lendemain, me dit qu’il va venir avec les enfants, nous mangerons pizza… Je lui réponds que je n'ai pas trop envie, qu’il laisse tomber, mais il fait comme si je n’avais rien dit.

Je n’insiste pas, puis lui dit que je vais m’allonger un peu, nous rediscuterons ce soir.

Le soir venu, personne, tant pis, je vais me coucher.

Dimanche midi, le voilà en ligne. Il a du retard, il a mal dormi (le pooooooovre). Je suis encore énervée de notre discussion de la veille. Je lui dit qu’il n’a pas besoin de se dépêcher, ni de venir, qu’il reste chez lui plutôt. Il me demande "Je ne te manque pas alors ?". Je lui réponds que je suis très déçue de son comportement. Il me réplique qu’il voulait venir, mais que c’était indépendant de sa volonté s’il n’a pas pu… J’ai la moutarde qui me monte au nez, je n’en peux plus, j’explose et je déballe : je lui dit qu’il n’est pas amoureux de moi, qu’il s’en fiche, sinon il agirait autrement. Pour sa défense, il me réplique que je ne peux pas comprendre, qu’il a deux enfants, et que ce n’est pas pareil que quand on vit seul, qu’on a d’autres priorités, etc. etc. Le ton monte encore, je finis par lui dire qu’il vaut mieux qu’on en reste là, pour tous les deux. Il me répond "Oui c’est mieux, on n’a pas le même regard sur les choses".

Il ne perd pas le nord pour autant, il continue en me disant : "Je peux passer la semaine prochaine pour ce que tu me dois, si tu peux" (il a payé la moitié de mon billet d’avion). Je suis écoeurée, et il dit m’aimer ?? Nous avons continué à nous engueuler, pour finalement couper, ça ne servait à rien, et j’en avais marre de me prendre la tête.

Le soir venu, je l’ai eu sur Msn à nouveau. Il m’a demandé si j’étais fâchée… No comment.

Pendant quelques temps, ça a été prises de becs sur  prises de becs, je refusais de le revoir, pour moi l’histoire était terminée, je n'avais plus envie de souffrir, je préférai y mettre un terme dès maintenant, plutôt que dans quelques mois. Il a tellement insisté et argumenté, que j’ai fini par accepter, mi-septembre, qu’on dîne ensemble, pour "s’expliquer" de vive voix. En guise d’explication… on a dîné ensemble (c’est lui qui a fait à manger, presque tout seul, si si !), puis ça a fini sur l’oreiller, mais pas un mot d’explication. Quand il est reparti le lendemain, je me suis vraiment rendue compte que je ne ressentais plus rien pour lui, je n'avais même plus de tendresse à son égard. Ca m’a conforté dans ma décision d’en rester là.

Je crois qu’aujourd’hui encore, il ne l’a toujours pas accepté, il regrette, et si je lui laissais une nouvelle chance, il reviendrait en courant.

Mais je n’en ai pas envie…

 

Kelya - 19 janvier 2006

 

F I N

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. Gédine 27/09/2008

la galèèèèèère, le mec ! lol
et la mère, au sec.........
famille de barge!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

                                          CopyrightFrance.com

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×