Vacances de rêve - Départ pour l'Espagne - 14



Dimanche 13 août 2006

Nuit agitée, réveil difficile, j’ai très mal dormi, malgré les médicaments, trop mal, et trop stressée je crois. En plus, je colle de partout, j’ai chaud avec mon gilet super sexy, si seulement je pouvais l’enlever. Mais pour ça, je vais devoir attendre un peu encore, si Christian vient assez tôt, j’aurai peut-être le temps de prendre un bain.

Je vais à la cuisine me préparer un ricoré, à défaut de vrai café, ça fera l’affaire. Ca y est, mon Msn qui sonne déjà, décidément je ne peux pas avoir une minute à moi, foutez-moi la paix, je n'ai pas envie de parler, et puis je suis pas de bonne compagnie en plus ! C’est Christian. Il veut savoir comment je vais. Je lui réponds bof, et lui demande où il était hier soir. Il a regardé la télévision ! Sympa de prévenir… Nous discutons un peu, de son chat, des enfants qui l’ont appelé (il a plu en Espagne, c'est génial !!), de lui qui a le rhume, etc. Il propose ensuite de manger ensemble, il passe au Mac’do et vient chez moi après. Ca marche, je vais l’attendre, je vais m’occuper un peu du tri de ma valise en attendant.

Ca sonne, c’est Christian. Ca sent les hamburgers… Nous nous installons à table, et mangeons rapidement, tant que c’est chaud. Je n'ai pas trop faim, mais je me force un peu, je n’ai aucune idée de ce que nous allons manger ce soir, ni même si nous allons manger quelque chose…

Après le repas, je lui demande s’il est pressé de rentrer chez lui. Il me répond que non, alors je lui demande s’il veut bien m’aider à enlever ma camisole, que je puisse prendre un bain, enfin !

Il m’aide à me déshabiller, et je me plonge dans l’eau chaude, ça fait un bien fou, vous ne pouvez même pas imaginer !

Après mon bain, je me sens mieux, toute propre, et un peu plus détendue. Christian m’aide à me rhabiller, puis je finis de préparer mes affaires.

Il est tôt encore. Nous regardons un DVD, Superman return, cela me permet de me reposer un peu encore, avant le trajet de cette nuit. Je me suis assoupie pendant le film, je n’ai presque rien vu, je dois vraiment manquer de sommeil…

Il est presque 18h00, l’heure de partir et de retourner chez Christian. Il n’a pas fait sa valise encore ! Mais il a fait quoi hier ? Je ferme les volets partout, fais un dernier tour dans l’appartement, pour voir si je n’ai rien oublié. J’attrape mon sac à main et mon petit sac à dos gris, il se charge de ma valise. Je ferme la porte à double tour, avec un petit pincement au cœur tout de même.

Le temps de faire la route et d’arriver sur Colmar, il est 19h00 environ. Il me demande si j’ai faim… parce qu’il n’a rien à manger chez lui ! C'est génial. Il y a un mac’do à 500 mètres de son appartement, il me demande si ça me dit… Pourquoi pas, cela m’est égal, j’ai mal du trajet, juste envie de m’allonger un peu à nouveau, et de me faire dorloter. Il s’arrête sur le parking, je l’attends dans la voiture, je n'ai pas la force de bouger. Le revoilà, une dizaine de minutes après, avec un sachet.

Nous arrivons enfin chez lui. Je récupère juste le sac gris et mon sac à main, la valise peut rester dans le coffre, nous allons bientôt repartir de toute façon. Nous montons et mangeons vite fait dans la cuisine. Pas le temps de m’étendre un peu, voilà que ça toque. Sa frangine, Anne, rentre (sans même attendre de réponse, mais ça, c’est classique chez eux, aucune d’intimité, j’adore). Elle s’apitoie sur mon état (merci, suis pas encore morte non plus, je bouge encore !!!!), me dit quelques banalités, que je serai mieux en Espagne que chez moi, je vais pouvoir profiter du soleil, me reposer etc. Je lui réponds, plus pas politesse qu’autre chose. Elle me gonfle un peu.

Christian a fini de préparer ses affaires, il ferme l’appartement, et on redescend, suivi par sa frangine. Son mari Rodolphe est en bas, avec une amie, Martine. Eux aussi y vont de leur refrain, "Ma pauvre tu n'es pas aidée", etc. etc. Bon ça va je le sais, pas besoin d’en rajouter une couche à chaque fois ! Ca m’énerve, ils sont cons ou quoi ?

Christian dépose nos affaires dans le coffre de sa voiture (il est garé juste à côté de Rodolphe). Eux vont aller faire la fête je ne sais où. Juste avant de partir, Anne demande encore : "Vous allez à la gare en voiture ?" Non, c’est juste comme ça qu’on met les affaires dans le coffre !!!! "Et la voiture tu vas en faire quoi Christian ?" Autre question bête, il va la laisser sur le parking pardi. La gare n’est qu’à 5 minutes de chez lui en voiture, j’aurai pensé qu’ils nous proposeraient de nous déposer, cela éviterait de laisser la voiture là-bas… Pensez-vous !!! C’était sûrement trop demandé. Sans commentaire, mais quelle famille il a.

J’ai mal, je dis au revoir à tout le monde, et vais m’asseoir dans la voiture. De toute façon il est temps de partir, 20h30 déjà, et le train part à 20h54. Christian me rejoint, et démarre.

A suivre…

 

Kelya - 23 septembre 2006

 

 

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Commentaires (1)

1. gédine 17/08/2008

(post avant d'avoir lu)
non! j'y crois pas! mais t'es quand même allé en Espagne??!!
t'es maso??? lollll

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

                                          CopyrightFrance.com

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×