Vacances de rêve - La chute - 1ère partie -



Mercredi 09 août 2006


Après une bonne nuit, réveil vers 8h30 (je vais finir par devenir matinale moi ! loll). Débarbouillage express, et direction petit déjeuner, il faut que je goûte à leurs viennoiseries, pour vérifier que je ne me suis pas trompée, voir si elles sont aussi bonnes que la veille !

L'estomac plein, nous décidons de refaire un tour à l'espace nautique, après tout il faut en profiter, et nous n'avons rien de prévu ce matin, excepté récupérer les VTT vers midi, donc... Dans l'eau, nous retrouvons le couple avec qui nous avions sympathisé la veille. C'est leur dernier jour, ils reprennent la route fin de matinée. Ils sont originaires de Montpellier. En discutant avec eux, nous leur parlons de notre prochaine destination, l'hôtel à proximité de Narbonne, le domaine du Somail. Comme le monde est petit : ils connaissent bien cet hôtel, leur fille y a travaillé quelques années auparavant !! Nous prenons congé d'eux, ils vont partir, et nous aussi il faut que nous nous préparions, il est onze heures déjà.

De retour dans la chambre, nous nous mettons en tenue pour le VTT : des baskets s'imposent, pantacourt et tee shirt en coton, me voilà prête. Nous prenons également le petit sac à dos que j'ai emmené, pour y mettre appareil photo, portable, chèques vacances, carte grise, un peu d'argent liquide, et un pull léger au cas où. J'attrape les clés de voiture, et nous voilà prêts à partir.

Arrivés en bas, je dépose Christian (il est bientôt midi, nous n'avons pas envie que la boutique ferme avant d'y être passé !), je vais garer la voiture, et vais le rejoindre.

Christian a déjà commencé à s'équiper, ça fait bizarre tout cet attirail. Genouillères, coudières, ceinture dorsale (enfin, ceinture, ça part des épaules jusqu'au bas du dos !), gants, et pour compléter l'équipement, casque intégral, comme les motards !!! J'imagine le look que je dois avoir. Une fois cette partie réglée, je vais à la caisse pour payer. La caissière me demande les références de ma carte bancaire... que je n'ai pas emmenée !!! Elle m'explique que c'est pour la caution. Et merde, ils ne nous ont rien dit la veille, sinon je l'aurai emmenée ! Je leur propose de laisser ma carte grise de voiture, ils rechignent un peu, les VTT valent 2 300 euros pièce. Je leur dis que ma voiture vaut plus de 10 000 euros ! Ils finissent par accepter. Ouf. Il nous reste à acheter les forfaits pour les remontées, et à manger. Je regarde notre attirail, un peu perplexe. Ca va être coton d'aller manger en embarquant tout ça, c'est plus encombrant que ce qu'on pensait, et nous n'allons pas manger en portant tout ça sur nous, pas très pratique !!!

Finalement, nous convenons avec le vendeur de venir récupérer le tout quand ils rouvrent, à 13h30, de toute façon je ne pense pas que nous serons sur la piste bien avant, alors autant ne pas s'encombrer. C'était bien la peine de nous dépêcher. Du même coup, je vais avoir le temps de rentrer et récupérer la carte bancaire, ça sera plus simple.

Nous sortons, direction la Maison de Tignes, pour acheter les forfaits. Pas très aimable la personne au guichet, mais tant pis, elle ne gâchera pas ma bonne humeur. Les forfaits en poche, nous regardons un peu les restaurants aux alentours. Christian avait vu un restaurant avec terrasse sur le lac. Je ne l'ai pas vu, mais bon pourquoi pas. Nous marchons un peu, au bout de cinq minutes ça y est, je le vois au loin ! Il reste encore dix bonnes minutes à marcher pour y arriver d'après moi. Je lui en fais la remarque, il est déjà 12h30, ça va faire juste pour manger et retourner à notre hôtel chercher la carte bancaire. Nous faisons donc demi-tour, et nous nous installons finalement sur une terrasse, tout près du magasin.

Je me laisse tenter par une salade à nouveau, jambon, lardons, pommes de terre, reblochon fondu, salade verte, miam miam, je me régale.

Le repas fini, nous retournons vite fait à la voiture, direction l'hôtel pour récupérer ma carte bancaire, et de l'eau dans le mini-bar de la chambre aussi (nous voulions en acheter dans une supérette, mais vu l'heure, ça va faire trop juste alors tant pis !). Je sors ma carte du portefeuille, puis quitte la chambre. Je prends l'ascenseur. Arrivée en bas, je remonte aussi sec, j'ai oublié l'eau flûte ! Je rouvre la porte de la chambre, pose la carte sur le bureau, puis ouvre la porte du mini-bar. Zut, je me suis trompée, ce sont des bouteilles en verre, ce n'est pas une bonne idée de transporter ça en VTT ! Tant pis nous nous passerons d'eau ! Je referme le mini-bar et sors de la chambre. Je reprends l'ascenseur, passe par le garage souterrain pour sortir de l'hôtel (la porte de la réception est fermée entre 13h et 16h), et merde, je fais demi-tour, la carte est restée dans la chambre grrrrrrr. J'y retourne encore une fois, récupère ma carte (c'est pour ça que j'étais venue pffff), la range directement pour ne pas l'oublier, ferme la chambre, et repart enfin direction voiture. Christian n'a pas bougé lol. Direction le magasin.





Il est 13h30 passé déjà. Nous nous équipons pour de bon cette fois-ci, et nous rendons aux remontées. Ca va être coton de grimper dans les bulles, avec les VTT, elles sont lourdes ces bestioles !!! Un gars en vtt passe devant nous, nous regardons comment il fait : il faut mettre le VTT debout pour qu'il rentre correctement. Super, je n'arrive pas à le soulever, trop lourd ! La prochaine bulle arrive, Christian essaye d'y rentrer avec le VTT, sans succès, ça commence bien mdr. En plus y'a la queue derrière nous !! Deuxième essai, il rentre tant bien que mal, et moi je suis derrière. Son VTT me gêne, je n'arrive pas à lever le mien du coup, tant pis, les portes se ferment, on y est ouf. Le temps que la bulle monte, nous essayons de lever les VTT, impossible, rien à faire, ça va être marrant pour débarquer !!! Comme je suis entrée en deuxième, il faut que je sorte la première, sinon il ne va pas pouvoir passer. La porte s'ouvre, j'essaie de sortir. Le gars à l'arrivée des bulles me file un coup de main, en râlant : "Faut les mettre debout vos VTT !" Je lui réponds aussi sec "Ben oui mais on débute, on fait ce qu'on peut alors ! Je ne vais pas me laisser emmerder quand même, non mais !!!

Enfin nous voilà arrivés, tout en haut des montagnes, à 2 700 mètres.

A 2 700 mètres

Première chose à faire : des photos : la vue est magnifique, et il fait relativement beau, alors j'en profite pour faire quelques clichés.

Tout en haut


Ca y est, nous sommes prêts, une dernière photo avant de se lancer, et c'est parti !!!!


Pause photo

Nous entamons la descente, piste verte, la plus facile, je rappelle que nous débutons hein, et au magasin ils nous ont fortement conseillés de commencer par celle-là.


La descente - 01


Ca semble facile de prime abord, mais les apparences sont trompeuses...


La descente - 02


La piste n'est pas très large, rocailleuse, parsemée de caillasses. A certains endroits, et notamment les virages, les bords de la piste sont surélevées, en fait un peu comme des pistes de bobsleigh, si vous voyez ce que je veux dire !


La descente - 03





Il faut laisser aller le VTT dans ces endroits-là, mais pour ma part je n'y arrive pas, je suis crispée, et ça glisse trop. De plus, mon frein arrière déconne, il grince quand je l'utilise, super !


La descente - 04


Au bout d'un moment, je prends un peu d'assurance malgré tout, je vais bien arriver à la dompter cette bestiole !! En fait, c'est comme pour le ski, plus on est crispés, et plus c'est dur, aussi j'essaie de me détendre un peu, et ça marche, le VTT s'emballe un peu par moment, mais je maîtrise !


La descente - 05


Je passe devant Christian, pour prendre quelques photos quand il est en pleine action. Ensuite, nous inversons, il se charge du sac à dos, et prends quelques photos également.


La descente - 06


Cela fait une bonne demi-heure que nous sommes partis déjà, ça me plaît de plus en plus. La piste est plus facile maintenant (ou alors c'est une impression), nous arrivons bientôt au bout. La piste débouche derrière les immeubles, en haut de la station où se trouve notre hôtel ! Après, c'est presque du plat, la piste longe la route, pour redescendre à Tignes le lac. Mine de rien ça fait quand même un bout de chemin, pratiquement 5 kilomètres !


La descente - 07


La descente - 08


Christian est devant moi, à une cinquantaine de mètres environ, il arrive au dernier virage déjà. J'attaque le virage devant moi. Je freine juste avant, puis lâche tout et laisse rouler. A la sortie du virage, mon VTT n'a pas envie de rester sur la piste, le con qu'est-ce qui lui prend tout d'un coup !! Je l'ai peut-être pris un peu vite, mais ce n'est pas une raison ! J'essaie de redresser vers la droite, pour le remettre sur la piste. Je n'ai aucune envie de dévaler la colline, c'est un coup à tomber et se casser quelque chose ça ! Et merde, ce con de VTT refuse de m'écouter, je tombe, mon épaule cogne sur la caillasse, et clac... ça fait un bruit bizarre, pas très rassurant, et aussitôt, une douleur horrible qui me remonte dans tout le bras. J'ai la tête qui cogne également, mais heureusement, le casque m'a protégé, je n'ai pas senti le choc.


A suivre...


Kelya - 02 septembre 2006



1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

                                          CopyrightFrance.com

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site